Vaut-il mieux travailler son acquisition ou sa conversion ?

Votre objectif final est de gagner plus d’argent, mais par quoi faut-il mieux commencé ?

L’acquisition ou la conversion ?

Au final c’est la question de l’œuf ou de la poule, et pour moi, je vais vous dire sincèrement : c’est un faux problème !

Prenons l’exemple d’un client, qui par souci de confidentialité nous allons appeller Roger Socio.

Donc Roger Socio, appelons-le Roger, est artisan à Toulon, donc pour vous donner un petit peu le contexte. Il est artisan et utilise son site web pour avoir des rendez-vous. Des internautes prennent contact pour le faire intervenir dans son cœur de métier.

Roger me contacte et me dit

« Bon, le problème c’est que j’ai du monde, j’ai du trafic, j’ai beaucoup de trafic sur mon site, mais j’ai personne qui m’appelle de mon site, très peu ! »

« j’ai 90 % de mon trafic en plus qui vient de Facebook »

Je lui réponds :
« ok, super, est ce que çela converti ? Quel est le taux de conversion dans ton trafic provenant de Facebook ? »

Et là… gros blanc !

Ok, c’est énorme d’avoir 90 % du trafic provenant de Facebook, mais si tu ne sais pas d’où vient la conversion, cela ne sert à rien comme information !

Tout d’abord : mesurer

Donc la première chose a été de mettre en place avec Google Analytics des objectifs . Dans le cas présent le business de Roger étant le fait que les gens l’appellent, nous avons traqué les clics sur le numéro de téléphone. C’est une technique qui marche bien sur mobile. On peut également traqué les internautes qui visitent la page contact, ce genre de choses.

Nous avons également mis en place des objectifs de suivi de remplissage de formulaires.

Une fois les objectifs défini et tracké dans Google Analytics. Nous avons défini des kpi pour les suivre, puis attendu un peu. Puis au bout d’un mois nous avons pu analyser les résultats.

Analyser les résultats

J’ai dit à Roger  » Roger, super tes 90% qui viennent de Facebook

pour autant, les gens ils ne convertissent pas ! »

Quand on a regardé dans le detail le trafic provenant de Facebook, la majeure partie des internautes atterrissaientt sur des articles de blogs que Roger partageait sur Facebook. La plupart étant des  des articles métiers, des petites astuces.

La première problématique était que ce trafic en provenance de Facebook, était national alors qu’il avait une zone de chalandise locale sur Toulon. Aucun intérêt de disposer d’un trafic national dans ces circonstances !

Autre problématique ces internautes ne convertissent pas !

Quand on a regardé la conversion plus en détail, on c’est aperçu que les 3 % d’internautes provenant de Google réalisent l’ensemble des conversions.

C’est tout simple, en fait ce trafic-là, cette acquisition de Google ce sont des internautes qui tapaient « intervention métier Toulon ».

On est dans une intention, on cherche un professionnel, on tape sur Google, on arrive directement sur le site, on appelle, ça convertit !

Optimiser la conversion

On a tout simplement travaillé sur la conversion de la page d’arrivée de Google qui est une sorte de landing page de référencement naturel.Et à partir de là, ça fait augmenter le taux de conversion

Une page qui fait 3 % du trafic et qui réalise la majeure partie des conversions, si vous l’optimisez, vous ne pouvez faire que mieux !

Par où, commencer : conversion ou acquisition?

Pour le reste ce n’est qu’une question de bon sens. Quand vous démarrez une activité, effectivement vous allez travailler sur l’acquisition. Lorsque vous aurez suffisamment de personnes qui viennent sur votre site, que votre acquisition sera suffisante vous pouvez effectivement travailler sur la conversion.

Après, il faut choisir entre les deux, A chaque fois, ne travailler que sur l’un.

Si vous travaillez sur l’acquisition, mettez en place des solutions pour pouvoir augmenter votre acquisition.

Augmentez vos canaux qui existent, en trouver de nouveaux

Si jamais vous focalisez sur la conversion, si vous avez beaucoup de trafic, et pas beaucoup de conversion on travaille sur la conversion.

Dans ce cas-là, consacrez vous  à 100% sur la conversion en analysant par canaux d’acquisition.

ENIMAD propose des prestations qui vous permettent de vous accompagner dans votre croissance et de faire parfois des arbitrages entre ces problématiques d’acquisition, de conversion, de rétention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *